0 poste pour le 1er degré et 6 suppressions dans le 2nd degré en Auvergne.

jeudi 19 décembre 2019
par  SUD Éducation 03

Le comité technique ministériel a examiné la répartition des moyens attribués aux académies pour la prochaine rentrée scolaire en septembre 2020. Cette répartition s’inscrit pleinement dans le dogme de la réduction des dépenses publiques.
Pour les 4 départements de l’académie de Clermont Ferrand, ce sera 0 poste pour le 1er degré.

Si nous ne connaissons pas encore les répartitions entre les 4 départements, nous avons déjà une idée des conséquence de cette dotation nulle au sens littéral. Il n’y aura pas assez de moyens pour répondre aux besoins du Puy de Dôme et des suppressions de postes massives sont à craindre dans toute l’académie.

En effet, pour répondre aux hausses d’effectifs locales, les DASEN fermeront des classes ailleurs. Cette "dotation" de postes ne permettra donc pas de donner des conditions de travail plus correctes pour les élèves et les personnels. Ce seront les écoles déjà les plus en tension qui pourront espérer une ouverture.

0 poste créé signifie également :

  • le dédoublement des GS après les CP et CE1 en REP et REP + à moyens constants,
  • des postes de remplaçant.es nécessaires qui ne seront pas créés et donc des classes sans enseignants,
  • aucun moyen pour permettre une réelle école inclusive et répondre aux besoins des élèves en difficultés,
  • toujours moins de formation continue,
  • des classes toujours aussi chargées.

2nd degré : - 6 postes dans l’académie de Clermont après les 42 fermés l’an dernier

  • Ce sera des dédoublements en moins et des heures sup’ en plus pour les collèges et les lycées.
  • Ce sera des emplois du temps encore plus improbables pour les personnels et les élèves.
  • Ce sera l’augmentation du nombre de classes à 30 voire plus au collège et à plus de 35 au lycée.

Et tout cela alors que la réforme des lycées est déjà une source de désorganisation et de de souffrance pour les personnels.

Ça, ajouté à la réforme des retraites, amplifions la mobilisation rapidement !

De nombreux.ses collègues sont mobilisé.es depuis des semaines pour la défense du droit à la retraite, cette annonce est une raison de plus de poursuivre pour nos conditions de travail maintenant et pour que leur dégradation ne durent pas jusqu’à un âge de la retraite trop lointain.