Compte-rendu du groupe de travail AESH du 25 juin

dimanche 27 juin 2021
par  SUD éducation 03

SUD éducation a participé à cette réunion le vendredi 25 juin. Pour plus de précisions sur cette réunion, contactez-nous.
Mise en place des PIAL (= pôles inclusifs d’accompagnement localisés) :

Il y aura 9 PIAL corrspondants aux secteurs des 9 enseignants référents et en moyenne 4 secteurs de collège par PIAL. Ils seront divisés en PIAL « infra » qui correspondront aux secteurs de collège. Ce serait surtout cette échelle qu’il faudra retenir pour la gestion des AESh au sein d’un PIAL.
Pour autant les 9 PIAL correspondent donc à de grands territoires géographiques et le manque de moyen conjugué à leur mutualisation laisse planer des risques.
Précisons ici que pour tout déplacement, il y aura un défraiement.

Les PIALs concerneront aussi le privé sous contrat introduisant ainsi des confusions anti laïques.

L’IEN école inclusive précise ne pas vouloir tout bouleverser et chercher à nommer les AESH sur les mêmes écoles et établissements. Nous avons pu demander des précisions et les personnels seront bien affectés à une école/un établissement. Mais le PIAL permet des ajustements en son sein en fonction des besoins et des urgences…

Le PIAL gèrera les absences, le suivi des élèves (définition des besoins, les remplacements des AESH si besoin (mais sans AESH remplaçants !). Pour les AESH mutualisés au sein d’un PIAL, l’IEN a précisé que le nombre de 3 élèves pour un·e AESH était un objectif (qui ne sera pas réalisable partout vu le peu de moyens).
Le PIAL sera "piloté" par l’IEN et un principal adjoint ou un directeur de SEGPA ou un directeur d’école (avec indemnités particulières).

Pour la rentrée prochaine, 3 AESH référents ont été recrutés (contrat de 30h + indemnité de 600€/an). Il y en aura 1 par bassin et non 1 par PIAL faute de moyens alloués par le ministère. L’AESH référent accompagnera les AESH et fera office de remplaçant (la réalité de ses misions sera à préciser, ils seront contactés début juillet).

Précision : il y aura bien un·e AESH par ULIS

A la revendication de formation continue pour les AESH, il a été répondu qu’il fallait une harmonisation académique… Cela peut prendre du temps ! Ce qui est certain c’est qu’il n’y a pas de moyens alloués : ce sera donc du bricolage qui correspond à la précarité des contrats. Le coordinateur a bien précisé que les AESH pouvaient participer au plan académique de formation.

Précision sur les supérieurs des AESH : Il s’agit bien de la DASEN et, par délégation, de l’IEN de la circonscription dans le 1er degré. Nous sommes intervenus pour bien dire que cela ne relevait pas des directeurs.trices d’école (ce que l’IEN avait commencé à dire).

Sur la rémunération à 62 % : elle sera effective à partir de septembre 2021. EN revanche les choses ne sont pas encore clarifiées pour le calcul de la rétroactivité. Ce sera un lutte à poursuivre : voir notre article avec modèle de demande.

A noter : une orientation en SEGPA ou en bac professionnel n’est pas incompatible avec l’accompagnement de l’élève par un AESH.

L’indemnité compensatrice de la CSG (pour les CDI) et la rémunération complémentaire (pour les CDD) seront versées sur la paie de juin pour les AESH ayant un contrat depuis décembre 2017.

Évaluation des AESH : un entretien carrière est obligatoire au bout de 6 ans puis tous les 3 ans pour les AESH en CDI. Pour l’heure, cette évaluation est déconnectée de l’évolution de carrière. Ce que que le ministère voudrait changer. Voir notre fiche que l’entretien professionnel…


Navigation

Articles de la rubrique