Compte-rendus des CAPD hors classe et classe exceptionnelle

vendredi 5 juillet 2019
par  SUD Education 03

Pour des raisons éthiques et légales nous ne diffusons aucune informations nominatives publiquement.
Nous restons évidemment disponibles pour répondre à vos interrogations : capd03@sudeducation.org

Compte-rendu CAPD du 04/07

La nouvelle DASEN était excusée car retenu par une réunion niveau régional (inter-académique).
1) Avancement des PE en HC pour l’année 2019

Alignement des quotas de passage par rapport à la proportion Hommes/Femmes du département (82 % de femmes dans la profession) ainsi des hommes ne passeront pas malgré leur classement.

L’année dernière, SUD éducation faisait remarquer la plus forte proportion d’homme promus qui démontrent les inégalités de carrière dans une profession où les règles apparaissent pourtant plus égalitaires. Le DASEN répondait qu’on n’allait pas « regarder le sexe des gens pour les promotions ».
Aujourd’hui, il le font…

SUD éducation considère que c’est l’organisation du travail et le système d’un prétendu « mérite » qui défavorisent les femmes. Des études sociologiques récentes vont d’ailleurs dans ce sens.
Il y a donc plus à faire qu’une sorte de bricolage de nombre de promus qui révèle un problème sérieux sans le résoudre.

A noter : les hommes sortis sont à l’échelon 11 et risquent vue leur dates de naissance de ne pas bénéficier de l’échelon. Donc le biais risque de léser des collègues en fin de carrière.
On observe que des échelons 11 auront du mal à passer 2 grades dans une carrière (ce qui est pourtant prévu par les textes).
L’IEN dit qu’il ne pense pas plus « juste » de prendre l’échelon car celui-ci ne présuppose pas de la longueur de la carrière (exemple instituteurs, ou reconversion de carrière).
L’administration note que les repères de départ à la retraite ont disparu (carrière courte, carrière rallongée, décote etc.. font fluctuer les temps de départs) il est donc difficile de savoir qui sera vraiment lésé.

Le nombre de promus est en baisse dans l’Allier alors qu’il augmente nationalement.
L’administration répond que le Ministère répartit dans les rectorats et que les recteurs répartissent dans les départements sans savoir les raisons qui animent le recteur.

Note : les fonctionnaires se restructurant gardent leur ancienneté et leur grade équivalant (s’ils sont cadres A). Ceci préserve donc leur avancement.
Ce qui n’est pas le cas des instit (notamment parce qu’ils étaient cadres B) qui risquent de se retrouver bloqués pour l’entrée à la HC.

2) Liste aptitude PE pour la rentrée 2019

4 promotions possibles, 1 validation.

3) Informations diverses de l’administration.

- Explication de cas particuliers du mouvement : à Toulon sur Allier il y a eu un départ de la retraite qui a eu lieu au cours du mouvement et donc a libéré un poste qui n’était pourtant pas affiché comme vacant mais a fini comme tel en cours de mouvement, ce qui a engendré des incompréhensions sur le terrain. Ce changement intervenu alors que la phase de vœux était terminer peut laisser croire un manque de transparence. Ce poste aurait mérité d’être attribué en 2ème phase pour plus de transparence.

- Cadrage de la rentrée des 3ans (prendre en compte les aspects de cette scolarisation en intelligence avec les familles) « les aménagements ne seront pas à l’initiative des équipes pédagogique, ni des communes, mais seulement à celle des familles).
Une seule rentrée en septembre pour les enfants nés en 2016 (année civile) cette année. L’administration espère que le dialogue et la bonne intelligence sera la règle entre les familles et les enseignants.
Encore un exemple d’autoritarisme, qui plus est bien inutile quand les choses se passent en général plutôt en bonne entente. Quel est le but ? Créer des tensions ?Mettre en position de faiblesse des enseignants ?Et derrière ça, il n’y a rien pour une accueil plus adapté des plus jeunes élèves.

- Une TRS nommée sur un poste ASH avec RQTH verra une « ré-appareillage de son poste » proposé car trop distant pour la RQTH.

- Il y aura un 3ème mouvement, vu le calendrier tardif des premières phases, il y a donc possibilité de donner aux collègues sans poste une liste exhaustive de ceux qui restent, comme pour le 2nd mouvement. Le classement se fera au barème pour une 20aine de postes.
L’administration indique que les avis d’affectation et nombre de documents pour la rentrée ne seront pas distribués pour le moment et sont en suspend compte tenu de la quantité de travail qui s’amoncelle. Ceci dû à ce fiasco de mouvement orchestré par un ministère incompétent mais qui pourtant fait la tournée des micros pour faire accroire le contraire.
En tant qu’organisation syndicale garante de la défense des travailleurs nous ne pouvons que bondir en entendant que le ministère a suggéré aux personnels administratifs de travailler hors temps voire même le week-end (sans rétribution cela va sans dire, la foi pour toute motivation). Il est incroyable de constater que l’incompétence crasse du ministère non seulement a failli faire rater le mouvement mais qu’une fois de plus (et comme pour les enseignants) ce sont les petites mains sur le terrain qui ont sauvé la machin au pris d’effort qui ne vaudra aucune rétribution.

- Direction de Lucie Aubrac (Cusset) a disparu dans l’intitulé du 2nd mouvement (le directeur ou directrice sera nommé faisant fonction dans l’équipe après mouvement en accord avec l’IEN et l’équipe). Pour l’administration c’est la procédure somme toute habituelle, on ne place pas un débutant sur une grosse direction.

- L’ULIS école à Gannat souffre d’un sureffectif, les élèves en « trop » seront en classe sans aesh. Situation en cours de discussion. L’administration n’a pas de réponse à apporter pour le moment.

- 85 dossiers AESH en attente aujourd’hui. Donc une quarantaine d’aménagements encore inconnue pour la rentrée à ce jour.

- Liste des FSE officielle parmi lesquelles : 1 transfert de scolarité 03 vers 63 pour des raisons familiales (alors qu’un transfert entrant 63 vers 03 a été refusé.).
SUD éducation : Bien évidemment l’administration préfère ne pas s’étendre sur ce cas, nous comprenons que des pressions extérieures lui ont forcé la main.

Un report de scolarité pour des raisons familiales. Une démission. Donc il n’y aura à la rentrée que 24 FSE au lieu 26 ( 2 seront non recrutés car juste en attente de prendre leur poste dans l’Allier) .
La personne démissionnaire sera quant à elle remplacée.
Liste modifiable en fonction des désistements.

- Exéat : 1 collègue sur le départ (pression du département 44 notamment au niveau rectoral).
SUD éducation : Bien évidemment l’administration préfère ne pas s’étendre sur ce cas, nous comprenons que des pressions extérieures lui ont forcé la main.
Ceci validé par la DASEN, car la collègue était dans le même cas d’une autre collègue (500km ne pouvant même pas rentrer chez elles le weekend) les deux cas ont été alignés.
Les collègues en activité (et pas en disponibilité) seront favorisées selon la DASEN.

- Inéat : 1 rentrée par inéat (+3 entrées interne directement dans le corps).

- Recrutement des contractuels, reçus ce jour à Vichy par les IEN (30aines et tous titulaires d’un master selon l’administration). L’administration se réjouit de disposer d’un vivier supplémentaire avec pôle emploi, idem sur Montluçon et Moulins lundi et mardi.
SUD éducation sur ce point ne partage pas l’enthousiasme de l’administration et ne se réjouit de rien du tout. La détention d’un master ne fait pas un enseignant en puissance. C’est avant tout une formation et un statut. Car quand bien même ces contractuels seraient parés de toutes les vertus professionnelles, ils seront remerciés dans un an après avoir été jetés dans le bain sans formation. On observe là toute l’hypocrisie du système de contrat et le peu de cas que l’on fait pour l’humain et le travailleur.
SUD éducation a depuis le début rappeler son opposition franche à cette précarisation dans l’Allier. Nous ne croyons pas qu’il s’agisse juste de baisser le nombre de contractuels dans le 1er degré.

- Postes à profil : le conseiller pédagogique de moulins II attribué : 4 candidats, un candidat nommé.
Coordination ULIS 2nd deg Domérat.
Coordination ULIS 2nd deg Bellenaves.
2 candidates postulant retenues et à placer sur les 2 postes
Ainsi le poste d’ULIS école Gannat libérée.

Compte rendu CAPD du 04/07 accès classe exceptionnelle (en tant qu’expert et non élu)

vivier 1 : 65 promouvables
vivier 2 : 5 promouvables

contingent à atteindre
vivier 1 : 30
vivier 2 : 4

1personne dans les 2 viviers (tout le vivier 2 gardé)
augmentation de 50 % par rapport à l’an dernier

Mais sans tenir compte de la représentation H/F
55% femmes (pas bon selon le Ministère)
objectif : arrivé à 79,5 % de femme enlever 8 hommes à partir du 30ième.

SUD déplore le « bricolage » de l’administration pour atteindre le quota homme/femme alors que PPCR dans son fonctionnement intègre la discrimination des femmes dans leur parcours professionnel. Retirer des hommes du classement pour faire remonter les femmes de façon artificielle, constitue un pis-aller, au mieux hypocrite, au pire injuste. Car c’est bien l’organisation du travail, dont le PPCR est une des clés de voûte, qui pénalise la carrière des femmes. Les quotas si chers à notre Ministère n’y feront rien.

SUD éducation dénonce cette CAPD spéciale classe exceptionnelle qui fait d’un représentant syndical élu par la profession un simple expert car le cadre l’ empêche d’assurer son mandat électif . Tout comme SUD éducation dénonce cette classe exceptionnelle.
SUD éducation rejette ce PPCR. Car il ne fait que gérer les carrières de façon managériale et concurrentielle entre enseignants.
SUD éducation revendique un avancement selon l’ancienneté, détaché de toute note et toute appréciation que nous adjuge la hiérarchie avec tout l’arbitraire et la pression que cela peut soustendre, et avec l’indice du dernier échelon de la hors classe pour tous en fin de carrière.

prochaine CAPD prévue le 29/08


Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois