Courrier à la DASEN : protection des personnels et points relais

jeudi 26 mars 2020
par  SUD Éducation 03

Le courrier ci-après a été envoyé le lundi 23 mars avant midi.

Ce vendredi 27 mars à 9h, la DASEN n’a toujours pas daigné nous répondre directement.
Cela montre sa considération pour les personnels dans un tel moment.

Nous avons en revanche reçu sur nos boîtes professionnelles le mercredi 25, un mail accompagnant un document ministériel qui ose demander d’aller dans les écoles pour faire des photocopies.

Nous rappelons que l’heure est au confinement et que les motifs pour se rendre dans les écoles et les établissements, pour les personnels comme pour les élèves, ne correspondent pas aux autorisations dérogatoires.

Les ordres de nos ministre, recteur et dasen sont donc manifestement dangereux et illégaux.
Nous pouvons les refuser pour notre santé !
Nous devons les refuser pour la santé publique !

Le 23 mars 2020

A l’attention de Madame l’Inspectrice d’académie de l’Allier,

Madame l’Inspectrice d’académie,

Nous sommes sollicités par des collègues à propos de l’enquête reçue dans les écoles concernant la garde des enfants de personnels soignants.

Nous souhaiterions connaître les finalités de cette enquête ?

S’il y a un manque de volontaires, ne serait-il pas plus efficace de faire une nouvelle relance que d’utiliser un dispositif qui risque d’être complexe à gérer pour les directrices et directeurs d’école et peut s’apparenter à une forme de contrôle que nous ne jugeons pas nécessaire à un moment où chacun fait au mieux pour garder le contact avec le métier, les élèves et leurs familles.
De plus, nous tenons à faire remarquer que la dernière enquête utilise comme support un outil de l’entreprise Google qui est loin de respecter la RGPD.

Concernant la garde des enfants de soignants, nous souhaiterions connaître les mesures sanitaires mises en œuvre pour la protection des personnels et des élèves (désinfection des locaux, matériel de protection individuel comme les masques ou les gants…)

Enfin, dans le dernier courrier reçu du recteur d’académie, il est fait mention de rencontres possibles avec les familles et d’échanges de documents dans des lieux relais.
Ces indications sont contraires au confinement en cours car elles impliquent des déplacements non autorisés et donc verbalisables. Elles sont également dangereuses pour la santé publique car elles favorisent la propagation du virus.
Pourriez-vous nous apporter des précision sur ce point ?

Dans l’attente de vos réponses, veuillez recevoir l’expression de notre attachement au service public d’éducation, renforcé dans cette période de crise sanitaire.