Des élu.e.s SUD éducation pour un défense concrète, individuelle et collective.

mercredi 28 novembre 2018
par  SUD Education 03

Des exemples des actions de nos élu.e.s

Reconnaissance d’accident de service
Suite à une agression par un parent d’élève, une collègue est arrêtée pour un traumatisme psychologique. L’action de SUD éducation a permis d’aborder le problème collectivement au sein de l’équipe et d’obtenir la reconnaissance d’accident de service pour la collègue.

Conditions de stage
Une poste est bloqué au mouvement : une classe de 24 CE2, CM1, CM2 réservée pour un binôme de stagiaires. Les élus SUD éducation en CAPD ont permis de débloquer la situation. Les jeunes collègues se formeront sur une classe moins difficile et plus proche de l’ESPE.

Aide pour les mutations
Chaque année, les élu-e-s SUD éducation en CAP répondent à de nombreuses sollicitations de collègues. Ils conseillent et expliquent mais ne font pas croire qu’ils gèrent les mutations. avec l’administration.

Transparence dans les instances
Fin juillet, la division du personnel nous contacte pour 5 possibilités de mutations : le rectorat ne veut pas que le barème serve pour le classement. Le positionnement argumenté des élu-e-s SUD éducation a permis le respect des règles. Notre fonction c’est le respect par l’administration des règles, qu’ elle seule fixe.

Vigilance et mobilisation
En participant aux premières réunions de mise en place d’une « convention ruralité », les élu-e-s SUD éducation ont pu informer et mobiliser avec l’intersyndicale contre un projet visant des fermetures d’école. La convention ne fut pas signée cette année-là.

Faire respecter des droits
Quand SUD éducation fait dire à un DASEN en CAPD que les 9h d’animations pédagogiques sur Magister ne sont pas obligatoires, il est plus aisé pour les collègues de ne pas se connecter pour des formations non choisies.

Siéger et mobiliser
Quand les moyens, insuffisants, sont annoncés, les élu-e-s SUD éducation le dénoncent dans les instances et cherchent, en même temps, à mobiliser les personnels dans l’unité. On ne fera pas croire qu’il suffit de siéger pour gagner.
Interpeller la hiérarchie
Quand nous apprenons qu’il n’y a pas de remplacement depuis 2 mois en ULIS en laissant les élèves à la seule AESH, nous interpellons le DASEN pour lui montrer ce qu’il fait de l’école inclusive… Le remplacement a été assuré ensuite.

Accompagner des collègues
Juste pour les défendre, en étant présent, quand l’IEN veut inciter fortement un collègue à, par exemple, acheter un téléphone portable pour être plus facilement joignable.

Faire connaître les positions de SUD éducation
En CTA ou dans les autres instances nous avons longuement insisté sur notre opposition à la création d’une classe exceptionnelle pour les salaires. Là nous avons redit notre soutien à la mobilisation des étudiants contre la sélection dans l’entrée à l’université. Là nous avons dénoncé les conditions de mise en place d’une école dite inclusive ou la multiplication des postes à profil. Là nous continuons d’exprimer notre vigilance en matière de laïcité. Là nous favorisons des prises de positions unitaires face à l’administration notre employeur.


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois