Direction d’école : la DASEN de l’Allier n’assume pas ses responsabilités et les attribue aux directrices et directeurs d’école.

jeudi 8 octobre 2020
par  SUD Education 03

La DASEN s’est adressée par mail aux écoles ce 7 octobre : elle indique sans complexe que les directrices et directeurs sont les premiers responsables des conditions de travail et de sécurité de leurs collègues.

Cela est faux : elle est bien LA cheffe de service, elle est donc LA responsable comme tout employeur.

courrier de la DASEN

Elle a pour cela des services, des personnels, un bien meilleur salaire et des primes pouvant atteindre 50000 € par an.
Son salaire a d’ailleurs été augmenté de 300€ mensuel par un simple décret le 31 juillet.

Nous n’acceptons cette nouvelle forme de pression mise sur les collègues directrices et directeurs. Pour leur bon fonctionnement, les écoles ont au contraire besoin d’indication rassurante et réalisable et non 4 page d’acronymes, d’injonctions floues et de demandes non réglementaires.

Il y a eu le confinement, le déconfinement, la rentrée protocolée…
De nouvelles enquêtes inutiles…
Des élections représentants de parents sans recevoir d’outils ou de mails rendant les choses plus faciles (Si, un mail stipulant une modification à la page 18 de la circulaire de juillet).
Idem pour les inscriptions aux animations pédagogiques (on ira gratter sur les sites).
Et les problèmes de remplacements qui commencent dès la deuxième semaine avec des impacts sur les décharges de direction et l’organisation des écoles

Si les chefs ne savent pas assumer leur responsabilités d’employeurs, qu’ils nous fichent la paix !

  • SUD éducation dénoncera cela lors du groupe de travail sur la direction d’école qui aura lieu le 12 octobre.
  • Nous avons proposé aux autres syndicats une adresse commune pour obtenir l’annulation de ce courrier.