Compte-rendu de la CAPD du 18 juin 2019 et déclaration de SUD éducation

mercredi 19 juin 2019
par  SUD Education 03

Pour des raisons éthiques nous ne diffusons aucune informations nominatives publiquement.
Nous restons évidemment disponibles pour répondre à vos interrogations : capd03@sudeducation.org

Ce mouvement s’est déroulé dans des conditions catastrophiques.
En attendant notre compte-rendu, voici notre déclaration préalable lors de cette CAPD où nous affirmons clairement notre opposition au recrutement de contractuels enseignants 1er degré.

Pour rappel, SUD éducation s’était déjà adressé au recteur sur ce point. Ce dernier ne daigne répondre. Voilà l’illustration du respect et de la confiance de notre institution.

Déclaration SUD éductaion CAPD 18 juin 2019

Compte rendu CAPD le 18/06

Présentation officielle de M. Prestaux nouvellement nommée DASEN de l’Allier.
Venant de l’académie de Lille, DASEN adjointe dans le Pas de Calais, provient des métiers de l’orientation au sein de l’EN.

Mme la DASEN remercie les services pour leur « acuité » dans la gestion du mouvement 2019 dans le souci de respecter les meilleurs délais pour l’installation des enseignants dans un délai acceptable.

Déclaration liminaire des syndicats

SUD donne la lecture de sa déclaration liminaire dont le sujet est le recrutement de contractuels dans l’Allier, inacceptable pour notre syndicat.

Réponse de la DASEN :

- Elle souhaite un dialogue social qui soit le plus « humain possible » et partage le souci de construire un service public garant de la réussite de tous élèves. Qui est due.

SUD estime qu’il ne s’agit là que d’éléments de langage, et se demande s’ils résisteront à l’expérience de la réalité de la gestion du personnel sur le département.

1)Approbation des PV de CAPD précédentes (26/03 et 31/01)
approuvés

2)Mouvement 2019

- L’objectif national est de « stabiliser » les équipes et de pourvoir à tous postes selon la DASEN.
460 enseignants, 201 obligés de le faire (à titre provisoire)
79 à affecter en 2nde phase (en baisse grâce aux postes de TRS)

SUD éducation estime que cet objectif de stabiliser les équipes se fait en détriment du libre choix de la mobilité des collègues et à partir d’un autoritarisme qui consiste à nommer des enseignants sur des postes qu’ils n’ont pas demandés.

- Une Collègue (1 à 2 classes) bénéficie des 7pts, alors que son école n’est 2 classes que depuis un an.
L’administration ne recherche pas l’historique de l’école, elle estime cette situation attendue est le résultat de l’algorithme qui prend les caractéristiques de l’école l’année du mouvement.
Mais l’inverse n’est pas vrai (quand on passe de 2 à 3 classes). C’est logique selon l’administration, il n’y a pas iniquité puisque le phénomène se reproduit à chaque cas identique.

- 8 collègues en 999, ce code correspond à tout enseignant qui s’est vu attribuer un poste non demandé au premier mouvement. (dont 1 ineat, 3 rqth et 1 attention particulière).

SUD a demandé que ces collègues puissent tous bénéficier d’une révision d’affectation selon le principe de liberté de mobilité. Un enseignant ne doit pas être nommé sur un poste qu’il n’a pas demandé.

- 4 RQTH dont le médecin a demandé à revoir l’affectation en phase d’ajustement.
Il reste des bug dans l’application : des collègues inscrits comme cibles de la mesure carte scolaire alors qu’ils ne le sont pas, les FSE étaient considérés comme ineat, mais cela n’a eu aucun impacte selon l’administration.

SUD éducation pour sa part dénonce cette incompétence complète du ministère quant à fournir une application opérationnelle et compréhensible. La technologie maitrise les humains alors qu’il devrait en être l’inverse.
Résultat : de l’inquiétude pour les collègues attendant leurs postes et ne comprenant pas certaines situations rendues totalement opaques du fait de la machine. Des administratifs (qui sont eux aussi des travailleurs) sous pression. Et un mouvement qui tourne au fiasco dans son calendrier (malgré tous les effort de la division du personnel pour sauver les meubles.)

3)INEAT EXEAT

- 16 collègues en partance pour le 63, aux nombres de nouvellement de demande.

- Nombres de demande d’inéat : quarantaine. (non entrants des permutations de la grande couronne parisienne, + Yonne et Nièvre). Mais les autres départements ne lâcheront personne s’il n’y a pas d’échange.
Un échange Eure et Loir/ Allier.
Une collègue du 03 ne rentrera pas dans l’Allier (car stagiaire pourtant habitant Montluçon) et restera dans le 63.

SUD éducation dénonce cette situation de pénurie de recrutement qui bloque totalement la mobilité nationale des collègues et amènent à des situations absurdes notamment la notre : une quarantaine de personne demande à entrer dans l’Allier et elles ne le peuvent pas à l’heure où l’Allier aurait besoin d’une vingtaine d’enseignants pour être à l’équilibre, parce que leurs départements d’origine les gardent de peur d’être eux-mêmes en déséquilibre.

Les stagiaires ne peuvent pas faire d’inéat exéat (donc plus de pb de nombre de renouvellement de points)

4)Compte personnel de formation.

3 demandes (doc en possession de SUD)
2 acceptées, 1 refusée pour raison de cohérence de parcours professionnel.

5)Infos diverses.

- Aménagement des postes pour personnels porteurs d’un handicap lourd.(doc en possession de SUD nous contacter).

- Postes à profil, (doc en possession de SUD, nous contacter).

- Poste de conseiller pédagogique Moulins II et ULIS à Domérat (postulant jusqu’au 30 juin).

- Temps partiels : bilan à la prochaine CAPD (réponse imminente).

6) Questions diverses

- Les rapports des groupes de travail peuvent-ils être inclus dans ceux des CAPD ?
Administration est d’accord

- Est-ce qu’il pourrait y avoir un allègement d’heure d’APC pour les collègues n’ayant pas eu leur allègement de service ?
Pas de réponse claire de la part de la DASEN.

-Modalité de mise en œuvre de scolarité des moins de 3ans ?
Selon la DASEN : Les 3 ans auront une scolarité normée habituelle (pleine et assidue). Accompagnement nécessaire de certaines familles (notamment toute la journée) mais la mise en place de cette obligation sera progressive.
Attention à la capacité des dortoirs scolaires. !!!! Les IEN répondent que les équipes devront solliciter des financements prévus pour. ( à rappeler aux élus locaux).
La mise en œuvre sera progressive.
Arrivée de l’enfant le jour de son anniversaire ? IEN répond que ce n’est pas ce qui est demandé.
Question de la propreté. Pour l’IEN la propreté à n’a jamais été un attendu, pas de texte réglementaire.

- Problème d’impression des flyers pour la classe CHAM de Moulins à charge des écoles ? IEN répond qu’ordre a été donné que la distribution ne se fasse que sur la communauté de l’AGGLO de Moulins (Moulins Avermes et Yzeure dont les flux entre élèves sont à l’équilibre) pas aux petites écoles alentours tendues au niveau des effectifs. Les IEN se disent vigilants pour que les docs ne soient pas à copier par les écoles.
Interrogation sur le fait que très peu d’élèves CHAM primaire aillent au collège CHAM. Les IEN constatent la même chose, et assure vigilance sur le manque de continuité pédagogique de ce projet.
- La liste des stagiaires communiquée par le rectorat après résultat.

- TRS : comment les postes seront attribués ?
L’administration envoie ce mercredi après-midi les postes constitués pour l’année prochaine à l’ensemble des TRS par circonscription. Ainsi chaque TRS fait un "mini mouvement" et devra renvoyer ses voeux pour le vendredi 21 juin.

Cela permet de proposer les nouveaux postes à toutes et tous mais pose la question de la stabilité sur le noyau de son poste de TRS pour celle et ceux nommés les années précédentes.

- Liste des postes du 2nd mouvement le 25/06  (dans l’idéal) pour 2nd mouvement pour le CAPD 01/07 (mais les postes laissés par des collègues pour rejoindre un poste à profil ne seront pas au 2nd mouvement car pas récupérés à temps).

- Etat des lieux du remplacement dans l’Allier (taux communiqué) moyenne département 92,5 %
Globalement le bassin de Montluçon plus bas, le bassin de Moulins un peu plus haut. Taux normal selon l’administration mais problème de petite structure, selon l’admin la brigade n’est pas assez importante). L’administration relève plus en plus de petits arrêts saccadés.

SUD éducation félicite le gouvernement Macron qui dans la droite ligne ultralibérale de celui de Sarkozy a remis en place le jour de carence pour lutter contre la « fainéantise » des fonctionnaires.
Résultat, la DSDEN elle-même observe une multiplicité des petits arrêts. Non seulement l’absentéisme des enseignants est un mythe démonté par les statistiques, et de bien naturellement malgré cette carence les arrêts sont aussi nombreux (puisque que quand on est malade, on ne va pas travailler, tout médecin le dira). Maintenant les enseignants vont devoir se mettre en tête que la grippe ou la gastro-entérite qu’ils ont attrapée (bien souvent sur leur lieu de travail) va devoir leur couter une journée de salaire. L’injustice est à son comble !

- Etat des lieux de la mise en place des décharge des directions 4 classes et moins. Le DASEN proposera une analyse un bilan interne.

- Refus de participation à un stage syndical (15 refus sur seulement 2 circo).
Les formations syndicales sont un droit inscrit dans la loi, il est intolérable qu’elles soient refusées parce que l’État manque à ses obligations de recruter suffisamment de personnels pour assurer les remplacement (note l’administration elle-même constate que la brigade de l’Allier n’est pas suffisante).

- Maitre G de Gannat ? Disparu après le départ à la retraite du titulaire. L’administration poursuit ses recherches.

- Le cas des contractuels évoqués. Sera-ce possible de trouver au moins un personnel répondant au profil. DSDEN : approche de pôle emploi, le vivier semble exister…

En toute fin de séance, SUD éducation a exprimé solennellement sa révolte de voir la porte ouverte aux contrats précaires au sein même du corps enseignant (alors qu’il s’est déjà longtemps battu auparavant contre ce statut notamment chez les AESH, les services civiques et tout autres contrats précaires, exerçants pourtant un rôle fondamental dans le fonctionnement de l’école et dont le statut devrait être perenne pour le bien des élèves et la réussite de tous au sein du système éducatif).

Une porte est donc ouverte vers un « nouveau monde » sans doute cher à M. Macron. Un monde débarrassé du bien public, ou chacun lutte contre chacun pour s’en sortir. Un monde débarrassé de fonctionnaires où seul le contrat précaire et le travailleur jetable prévalent, avec les remerciements des forces de l’argent et des tenants de l’ultralibéralisme déréglementaire.

SUD éducation (une fois n’est pas coutume) se permet de relever l’étrange ambiance en fin de CAPD. La gêne de l’administration a semblé transparaître par un long silence pesant, due sans doute à cette perspective de devoir recruter des contractuels.
SUD éducation répète que la mobilité vers le Puy de Dôme ne justifie en rien le recrutement de contractuels. 20 postes d’enseignants sous statut de fonctionnaire qu’est-ce face aux cadeaux fiscaux octroyés aux plus riches, à l’ISF supprimé, aux cadeaux faits aux plus grandes entreprises ou à l’entretien de la terreur nucléaire par notre pays.
La politique est un choix, notre gouvernement a fait le sien, nous devons le combattre !


Agenda

<<

2019

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois