Résister, revendiquer, faire grève Toutes et tous ensemble le 5 février

jeudi 31 janvier 2019
par  SUD Education 03

Depuis novembre la colère sociale s’est répandue dans le pays. Elle porte des exigences de justice sociale et fiscale dans un contexte où les inégalités et l’accaparement des richesses par quelques un-es deviennent tout simplement insupportables à une large majorité de la population qui voit tous les systèmes de solidarité attaqués, les statuts menacés, les salaires bloqués, l’emploi précarisé et les services publics chaque jours fragilisés.

Depuis plusieurs mois, SOLIDAIRES propose aux autres organisations de s’unir sur des bases revendicatives fortes pour amplifier le rapport de force crée par le mouvement des Gilets Jaunes et les mobilisations syndicales de multiples secteurs (hôpital, Université, lycées, transports…)

tract5_fevrier

Dans l’éducation nationale, la fédération SUD éducation propose semaine après semaine une mobilisation unitaire de la maternelle à l’université pour combattre les réformes libérales et autoritaires du ministre Blanquer et les suppressions de postes qui vont avec. Catégorie par catégorie nous serons tous battus, c’est l’expérience que nous faisons depuis plusieurs années dans l’Education nationale comme ailleurs. Toutes et tous ensemble nous pouvons gagner et imposer d’autres choix.
Depuis plusieurs semaines nous participons aux manifestations organisées par les Gilets Jaunes et nous manifestons pour discuter, tracter, échanger, lutter ensemble.
Dans le même temps, dans nos établissements, nos services, nos écoles, avec nos collègues, titulaires ou précaires nous tentons de résister collectivement contre la baisse des Dotations Globales Horaires.

De la maternelle à l’université, nous avons toutes et tous des raisons de nous mobiliser et de faire de la grève du 5 février une étape importante de mobilisation pour la défense et la promotion d’un système éducatif public, laïque et émancipateur, pour l’égalité des droits de tous nos élèves, contre l’emploi précaire et pour la défense du statut des personnels.

Contre une réforme des lycées qui met en concurrence les établissements, les disciplines et les personnels, gonfle les effectifs des classes, supprime des postes d’enseignants (34,5 postes en moins dans les lycées de l’académie) et casse le service public d’orientation.

Contre Parcours sup qui organise la sélection avant l’entrée dans l’enseignement supérieur. La perspective est celle d’un accroissement de la sélection sociale au lycée et à l’université.

Contre une réforme de la voie professionnelle qui livre toujours plus la formation à l’apprentissage, au privé et aux logiques patronales locales.

Contre l’allongement du temps de travail avec une deuxième heure supplémentaire imposée dans le secondaire (le ministre parle d’augmentation du pouvoir d’achat).

Pour des créations de postes dans tous les secteurs à la hauteur des besoins et pour la réduction des effectifs d’élèves dans les classes.

Dans le premier degré, la dotation pour l’académie étant de zéro (comme l’an dernier), il faudra fermer 16 postes dans l’Allier pour ouvrir parfois là où c’est indispensable.

Dans le second degré, pour l’académie de Clermont-Fd la rentrée prochaine est prévue avec 41,5 postes de moins en collège, 6 postes de moins en lycées professionnels, 16 postes de moins pour les personnels administratifs et pas une seule création pour les personnels sociaux et de santé qui voient d’années en années le travail s’alourdir à moyens constants.

Contre l’alourdissement de la charge de travail, contre les pressions hiérarchiques accrues.

Contre le projet de mise en place d’un statut de directeur, supérieur hiérarchique dans les écoles.

Contre la multiplication des évaluations au seul service des positions doctrinaires du ministre.

Contre la remise en cause de la liberté pédagogique des enseignant-e-s : nous ne voulons pas être les instruments de « pensées pédagogiques » du ministre.

Contre le recrutement de nouveaux emplois précaires et pour la titularisation de celles et ceux déjà employés.

Pour la réinstallation d’une véritable formation continue collective sur le temps de service.

Manifestations à 10h30

  • Montluçon, pl. J. Dormoy
  • Moulins, pl. de la liberté
  • Vichy, pl. de la poste

Agenda

<<

2019

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois