Suppressions de postes et communication de la DASEN

mercredi 12 février 2020
par  SUD Éducation 03

❌L’inspectrice d’académie annonce les 11 suppressions de postes dans le 1er degré dans la presse avant de le faire dans les instances représentatives qu’elle ne réunit pas au prétexte de la tenue des élections municipales.

Elle se laisse donc toute la latitude pour communiquer que tout ira bien dans le meilleur car nous perdrions des élèves.

☹️Si les choses étaient si positives :

➡️ il n’y aurait pas eu l’annulation des formations prévues entre novembre et février,

➡️il n’y aurait pas de classes sans remplacement quand l’enseignant est malade,

➡️il y aurait des réseaux d’aide complets,

➡️il n’y aurait pas eu besoin de recourir à des enseignants contractuels

➡️il n’y aurait pas des classes dites dédoublées à plus de 15 élèves,

➡️les directeurs.trices auraient leur temps de décharges

➡️il n’y aurait pas des classes à plus de 25.

Non, Madame l’inspectrice d’académie, tout ne va pas bien dans ce que vous appelez l’action publique.
Aujourd’hui, l’éducation nationale dans l’Allier, comme ailleurs, ne tient que par le don de soi des personnels.

Refuser de voir cela, c’est du mépris en plus. Et c’est insupportable !

Quant à la démographie en baisse ces dernières années, c’était justement la raison des conventions ruralités que le DASEN précédents ont porté. A l’époque nous craignons que le gel des suppressions de postes ne se termine par un retour de bâton.
Le voilà puisque la DASEN communique sur le nombre d’élèves perdu en 7 ans.