lettre d’informations n°56 de Réseau Education Sans Frontière 03

vendredi 9 avril 2021
par  SUD Education 03

lettre d’informations n°56 de RESF 03

De jeunes exilés ont écrit à la Préfète

(Avant son départ pour le département du Gard)
« Nous sommes les jeunes majeurs étrangers, arrivés seuls dans l’Allier entre 2016 et 2018. Nous avons tous été pris en charge par l’aide sociale à l’enfance et accompagnés dans nos démarches par nos éducateurs.

Les années ont passé. Aujourd’hui nous sommes scolarisés et, pour certains, déjà titulaires de diplômes (CAP, BEP, Bac Pro). Nous avons choisi de nous former pour exercer des métiers en tension : soudeur, chaudronnier, maçon, boulanger, électricien, …Nos professeurs, maîtres de stage et d’apprentissage sont pleinement satisfaits de notre comportement et de nos compétences.

La France est devenue notre pays. Nous y vivons en sécurité, entourés d’amis et de nombreuses connaissances. Nous participons à la vie locale dans les associations sportives et culturelles. Nous entretenons d’excellents rapports avec les habitants de l’Allier.

Nous nous sommes battus pour faire face à l’exil et pour nous adapter aux exigences de notre pays d’accueil. Mais, malgré tous nos efforts, nous n’arrivons pas à obtenir de titre de séjour. Cette situation nous semble injuste. Comment pouvons-nous envisager sereinement notre avenir sans titre de séjour, ni autorisation de travail ? Face à cette incertitude, nous sommes en souffrance. C’est pourquoi nous vous
invitons à reconsidérer attentivement nos situations.

Nous avons commencé à construire notre vie dans la dignité et souhaitons continuer à travailler et vivre dans ce pays que nous aimons. Donnez-nous aujourd’hui un titre de séjour et demain, vous serez fière de nous. »

Rencontres, délégations, explications….. le dialogue peut reprendre avec le nouveau Préfet. Mais si peu de résultats positifs
Quel gâchis !!